Objectifs

1) Identifier les acteurs concernés (municipalité, autres acteurs privés et habitants), à côté des promoteurs immobiliers, impliqués dans les projets patrimoniaux et les transformations des quartiers historiques (Québec et Bordeaux) et analyser le type de relations (de contestation, de facilitation, etc.) qui sont en jeu ;

Cet objectif repose sur une approche de la préservation du patrimoine urbain selon laquelle les politiques publiques et les orientations publiques en matière de patrimonialisation sont en prise avec une multitude d’acteurs privés, et les configurations d’échanges entre toutes ces parties prenantes sont caractérisées par une série de tensions et de négociations.

2) Analyser l’impact de ces « arrangements » et du réseau d’acteurs sur les valeurs matérielles et immatérielles du patrimoine et leur contribution à la durabilité des centres-villes historiques.

Cet objectif postule que les interactions entre les politiques et les orientations publiques, d’une part, et la multitude d’acteurs issus d’autres sphères d’activité que le domaine public, d’autre part, donnent lieu à des pratiques sociales qui dépassent le cadre du discours. Les études patrimoniales sont souvent dominées par une approche d’analyse du discours qui, au-delà des dynamiques d’énonciation, prend peu en compte les réalités matérielles, les impacts et les conséquences des processus de conservation du patrimoine. HerEntrep déploie des approches de la conservation durable du patrimoine qui prennent en compte à la fois l’aspect discursif et l’aspect des pratiques sociales, des impacts et des réalités matérielles résultant de la conservation du patrimoine.

3) Élaborer des recommandations politiques pour un développement durable des centres historiques.

Cet objectif vise à soutenir les processus décisionnels en alimentant les futures politiques de développement des deux sites urbains étudiés.